Fermer
Demande de Réservation

Lemoyne Hors jeu

Devenez Membre
Devenez Membre
Invitez un ami
Invitez un ami
Partagez

On dit de Serge Lemoyne (1941-1998) qu’il a ébranlé la scène artistique québécoise et contribué de manière significative à une remise en question fondamentale du langage des arts visuels dans le Québec des années 1960, une période parmi les plus effervescentes de notre histoire de l’art.

Artiste pluridisciplinaire avant l’heure, instigateur des premiers happenings, il fut aussi l’un des premiers artistes québécois à poser les bases du postmodernisme à travers une pratique plus libératrice qu’intellectuelle. À l’instar des artistes new-yorkais dont il admirait le travail, il adopte très tôt une posture néo-dadaïste, s’aventure dans l’univers pop, et s’intéresse à l’art de participation et à la création collective.
 

C’est avec une conviction inébranlable qu’il se portera à la défense de l’accessibilité de l’art pour tous,
« mission » à laquelle il ne cessera de se consacrer tout au long de sa carrière.

 

En plus de son engagement social et la portée identitaire de sa pratique, une part considérable de son art se développe autour des éléments de sa vie quotidienne.

Sa pratique artistique est marquée par une suite d’événements performatifs auxquels il se consacre corps et âme, qui visaient une meilleure intégration de l’art à la vie de tous les jours, dans un esprit d’ouverture de la culture à l’ensemble de la communauté. C’est aussi suivant cette volonté qu’il se concentre pendant dix ans sur le thème du hockey, en véritable fan des Canadiens de Montréal, dont il reprend les couleurs bleu-blanc-rouge emblématiques de leur uniforme.

Lemoyne utilise aussi sa demeure à Acton Vale comme surface de travail, investissement in situ de sa pratique. Sa relation avec cette résidence familiale, dans laquelle vécurent son grand-père et son père, est au cœur de sa démarche. Elle alimente sa production picturale et devient la matière première de sculptures composées d’assemblages d’éléments prélevés de celle-ci.
 

Par les interventions qu’il mène chez lui,
Lemoyne poursuit son idéal d’abolition des frontières entre l’art et la vie.

 

L’exposition que lui consacre le Musée national des beaux-arts du Québec présente un condensé exceptionnel de sa production, aussi ludique que percutante. Avec plus d’une centaine d’œuvres, elle mettra en lumière la soif de l’artiste pour une liberté totale exprimée à travers toute forme de créativité, et une attitude dissidente envers l’art et les lieux de diffusion traditionnels, comme en témoignent ses nombreuses interventions éphémères, interactives et parfois subversives.

Ce projet s’accompagne d’une publication largement illustrée, incluant des essais de plusieurs auteurs et une chronologie détaillée qui n’avait, à ce jour, jamais été compilée.